être rappelé

ou
remplissez le formulaire de contact

Nous vous rappelons dans les plus bref délais!

Si vous souhaitez être rappelé par l'un de nos conseillés, veuillez remplir ce formulaire. Nous vous rappelerons dans les plus bref délais afin de répondre à vos questions

sans aucun engagement et gratuit!

Nom *

Prénom *

N° de téléphone *

Captcha *:
captcha

être rappeler la Forbine

Témoignage d’une ancienne élève – La success story de Mégane Poussière

By 12 novembre 2015 Actualité 0 Commentaire

Témoignage d’une ancienne élève – La success story de Mégane Poussière

▼▼▼

12039733_926389014122063_1999084057765284119_n

« Mon cursus commence par l’obtention (non sans peine) d’un baccalauréat scientifique. J’ai eu à l’époque la chance de pouvoir travailler durant les deux mois d’été, dans un restaurant gastronomique à Ajaccio, au poste de commis en salle, ou plus particulièrement, comme mon Maître d’hôtel de l’époque s’amusait à me présenter aux clients… « Madame petits pains ».

Cette expérience a été pour moi, une révélation ! J’ai adoré l’ambiance, l’atmosphère et l’esprit d’équipe des métiers de la restauration.

J’ai intégré le Château des Creissauds en 2007, dans le but d’obtenir un BTS en Hôtellerie-restauration option gestion et marketing. J’avais choisi l’alternance qui est pour moi, la meilleure façon d’apprendre un métier, mêlant cours théoriques à la pratique, ne laissant pas de place à l’ennui, permettant d’entrer dans la vie adulte, tout en gardant un pied dans l’insouciance de l’adolescence.

Je n’ai jamais été l’élève modèle… Légèrement provocante, avec toujours quelque chose à dire, une passion pour le bavardage que je partageais avec mes amis, un esprit de contradiction inné et un sale caractère. Je pense avoir été le cauchemar de certains de mes professeurs… refusant catégoriquement de vider un poulet ou un poisson, préférant la sieste au cours de 14h00 (cela dit, ce n’est pas très stratégique), prolongeant indéfiniment la pause clope… J’en passe et des meilleures !

Ces deux années restent malgré tout à jamais gravées dans ma mémoire, et je n’en garde que d’excellents souvenirs ! J’ai trouvé à l’EHP, ce pour quoi j’avais choisi ce milieu professionnel, une atmosphère, une ambiance, un esprit d’équipe ! J’ai rencontré des personnes géniales, tant au niveau pédagogique que parmi mes petits camarades. Des profs investis, qui s’intéressent vraiment à vous, avec qui l’on peut être en désaccord pendant un cours (même sans se prendre la tête), et partager un café en se marrant à la récré ! Je suis encore en contact avec certains d’entre eux, ou même de l’administration, et c’est toujours un réel plaisir d’avoir de leurs nouvelles ! J’ai rencontré pendant ces deux années, mes meilleures amies. Bref, une véritable expérience humaine !

J’ai ensuite, fais les saisons, en service, d’abord en France, dans des établissements de luxe ou gastronomique à Courchevel, dans le Luberon, en Corse, dans le Sud-ouest. Puis à l’étranger, en Australie et en Grèce. Je voulais absolument voyager et trouver du travail partout, je ne m’étais pas trompée. Le « savoir-faire » français s’exporte très bien. J’ai toujours trouvé du travail partout, même sans la maîtriser le langage au départ. Je conseille à tout le monde au moins une expérience dans un pays étrangé, même si ça peut faire un peu peur au début. Ca change toute votre perception du monde, des autres. Cela vous pousse à sortir d’un cadre familial et professionnel rassurant et ne peut que vous renforcer. C’est plus qu’enrichissant !

Au niveau de l’apprentissage des langues vivantes, pas besoin de vous dire qu’un an à l’étranger vous font rattraper 10 années d’indocilité scolaire… Ha si, je l’ai dit ! 😉

Et voyager peut également vous permettre de découvrir de nouvelles passions… Pour moi ça a été le café, en Australie, où j’ai suivi une courte formation de barista (sommelier du café), et où j’ai découvert tout un univers autour du café bien différent de celui que nous pouvons retrouver en France ! Où ce produit d’exception au moins aussi intéressant et diversifié que le vin est mis sur un piédestal de façon plus que mérité. Où j’ai appris que les cerises (grains de café) avaient des saisonnalités, des terroirs, des caractéristiques propres à chaque origine. Bien loin du café Nespresso où du sirop vanille ajouté dans les café chez Starbucks. Je suis en suite partie en Grèce, où l’univers du café est assez proche de celle que j’avais pu constater en Australie. Et ça a été le déclic !

Je suis revenue de Grèce il y a un peu plus d’un an, avec pour seul but, ouvrir mon bar à café ! Ça n’a pas été évident pendant un an ! J’ai suivi une formation d’un mois pour monter mon business plan. J’avais toutes les idées en vrac dans mon cerveau, mais j’avais beaucoup de mal à le poser sur papier et surtout à chiffrer. Cette formation a été géniale, elle est accessible à toutes les personnes âgées de moins de 32 ans, avec un projet professionnel et inscrite à Pôle Emploi (ADIE pour info). Après cette formation, ça a été un peu le parcours du combattant pour trouver un local dans mon budget, et un banquier qui veut bien me suivre dans mon rêve utopique avec des finances limitées. Il faut s’accrocher, c’est certain ! On tombe sur de sacrés c*** ! Et aussi quelques personnes vraiment cool ! Et surtout, j’y croyais vraiment, je me suis accrochée, ma famille et mes amis m’ont beaucoup soutenu et ça a payé ! J’ai finis par trouver mon local, j’ai passé 6 mois avec mon père à le retaper, des sols, aux plafonds, en passant par l’électricité et la plomberie. Et ça y est, j’ai ouvert il y a deux semaines… Le Dust Café, sur Lyon, si vous passez par là à l’occasion, je vous accueillerai avec plaisir, ou si vous voulez jeter un petit coup d’oeil à notre page Facebook 😉

1466211_753470861413880_4364947703547534360_n

▲▲▲

Ce témoignage est issu de « La Gazette du Château »  qui est éditée chaque mois et mis à disposition des élèves de l’Institut La Forbine et de l’Ecole Hôtelière de Provence.

Elle est entièrement écrite par les élèves et chapeautée par Eve Mariani, professeur d’anglais au Château des Creissauds.

Nous  invitons tous les élèves, anciens ou nouveaux à partager

leur vécu, ressentis, infos, bons-plans !!